LANAI, OSKI & OUATSON

Le 1er octobre 2018, lors d’une perquisition de police, il est découvert la présence d’un chiot staff âgé d’à peine deux mois ainsi que de deux rottweilers dont la femelle était gestante dans des enclos de fortune.


Ces derniers vivaient dans des conditions très insalubres, en plus de l’élevage illégal auxquels ils servaient.

Trois cadavres de chiens ont été découverts sur le terrain...


Durant l’enquête, il a été procédé au retrait de Lanai, la maman utilisée pour les portées ainsi que de Oski le frère du 1er chiot découvert.

Ouatson un des chiots était sous nutri et avait beaucoup de vers. De plus, il avait été séparé de sa mère bien avant l’âge de deux mois.

Lanai, la maman staff présentait de nombreux escarres et cicatrices qui selon le vétérinaire était des séquelles dues à des traumatismes subis.

Oski lui, était également très amaigri comme son frère et présentait des traces de morsures sur le corps.


La BAB a pris en charge toute cette petite famille, tandis que la SPA prenait en charge les deux Rottweilers.


La BAB ainsi que la SPA déposaient plainte pour les faits et se constituaient partie civile en compagnie de la FBB lors du jugement correctionnel qui a eu lieu le 17 décembre 2019.

Il a été retenu pas moins de 17 infractions à l’encontre du mis en cause !

Il a été condamné à une peine de 6 mois de prison ferme, 1220€ d’amendes et une interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans.


Tous les animaux ont été attribués à la BAB et la SPA qui ont pu enfin les mettre à l’adoption !

Il faut savoir se réjouir de ces victoires et nous en sommes particulièrement heureux.

Lanai, Oski et Ouatson faisaient partie des premières prises en charge de l’association, aujourd’hui ils sont libres et peuvent s’épanouir dans leurs familles.


Merci à la SPA - Salon-de-Provence et à la Fondation Brigitte Bardot pour leur soutien lors du jugement, ainsi qu'à Laura qui nous a représentés.

Merci aussi à la policière ayant géré d’une main de fer cette procédure et aux familles ayant accueilli nos protégés.